11 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

chants de fête

autel

Les prières se nomment des Godias, ou une Godia. En Gallois nous le retrouvons sous la forme de Gweddi, ou Weddi, prier se dit aussi Gweddio. En Irlandais, prier est Gui. Une gravure en celtique ancien semble evoquer Uediu.

 

Ces prières peuvent aussi être des chants. Dans toutes les cultures, les prières sont parfois chantées.

 

Ici, il est question d’une prière à Erecura, fille de la terre et du ciel, et épouse du monde souterrain. Lors du passage de la période claire à la période sombre, à la fin des récoltes, elle quitte le ciel et la terre pour rejoindre le monde souterrain. Aujourd’hui cette période est célébrée comme étant les trois nuits de Samonios. Puis au passage de la période sombre à la période claire, elle revient rejoindre le ciel et la terre au début des récoltes. Cette nuit de pleine lune est considérée comme étant le Tiocobrextio Giamonios.

Erecura peut avoir pour signification celtique le mot Are, l’est, le soleil levant, en gallois Ear. Ear chw’r en gallois signifie le coté de l’est. Elle peut aussi signifier l’aimée, en gallois Cheredig.

 

Une autre prière est la célébration rendue à Taranis, maître du ciel, du tonnerre, de la pluie et du soleil. Il est frère de la terre, du foyer, du père des richesses résidant dans le monde souterrain. Aussi il est le père des dieux et déesses. Son arbre est le chêne, arbre du dieu tonnerre. Il est dans son plein au passage de l’été, et la pleine lune marquant cette période est considérée comme étant le tiocobrextio Simiuisonnios. C’était aussi le moment du Concilium Galiarum à Lugdunum, l’assemblée des Gaules au sanctuaire des trois Gaules à Lyon.

 

Les textes sont présentés dans une reconstruction du celtique ancien, traduits en français et retranscrits en gallois pour marquer les analogies entre le gallois et le celtique ancien tel que reconstitué. Ces textes sont seulement des propositions.

 

Prière pour Erecura apportant la période sombre et la période claire :

Godio(mu) to dea Erecura amseron

genatan nemi ac diaras ac Carantian dumni.

Dea Erecura esi inter dumnei ac diara ac nemei.

Diolco to dea Erecura amseron.

Diolco to dumnon.

 

Se traduit par : Je prie (nous prions) Erecura déesse des saisons,

fille du ciel et de la terre et épouse du monde souterrain.

Déesse Erecura tu es entre le monde souterrain, la terre et le ciel.

Merci à la déesse Erecura déesse des saisons.

Merci au monde souterrain.

Nous pouvons aussi remplacer Diolco, je remercie, (diolcomu, nous remercions) par Sebo, j’honore (Sebomu, nous honorons).

 

 

prière pour Taranis dieu céleste :

Taranin deo nemon.

Godio(mu) to deo Taranin nemi,

To snibo dede glauon ac goron.

Taranin to diaran dede nerton ac glauon ac goron.

Diolco to deo Taranin nemi. 

 

Se traduit par : Je prie (nous prions) le tonnerre dieu céleste.

à nous est offert la pluie et la chaleur.

Tonnerre, à la terre est offert la force, la pluie et la chaleur.

Merci au tonnerre dieu céleste.

Nous pouvons aussi remplacer Diolco, je remercie, (diolcomu, nous remercions) par Sebo, j’honore (Sebomu, nous honorons).

Le mot Dede, a donné, attesté sur les ex-voto lors des offrandes, peut aussi dériver du latin Dedit.

 

Les Diolcatoi, soit les remerciements, sont dites lors du tiocobrextio cantlos, la fête lunaire du dernier quartier de lune du mois de Cantlos précédent les trois nuits de Samonios.

Proposition de diolcatoi :

 

Diolco to dea rosmertan diaras to snibo dede betun.

Diolco to deo taranin nemi to diarabo dede nerton ac glauon ac goron.

Diolco to dea erecuran genatan nemoi ac diaras ac carantian dumni.

Diolco to deo cernunnon dumni ac bitui to diarabo dede bitun.

Diolco to deo mercurio cissoniun tectouiron inter dumnei ac bitou.

Diolco to gobanon deo gobanus ac uarinas.

Diolco to dea Nantosuelte tegi.

Diolco to dea sironan iaci ac diolco to deo grannon iaci.

 

Se traduit par : Merci à la déesse prodigue qui donne (terre nourricière) pour nous est apporté la nourriture. Merci au tonnerre dieu céleste, pour la terre est apporté la force, la pluie et la chaleur. Merci à la déesse Erecura fille du ciel et de la terre, et amour du monde souterrain. Merci à Cernunnos dieu du monde souterrain et de la vie, à la terre est apporté la vie. Merci au dieu Mercure Cissonius dieu des voyageurs, entre le monde souterrain et la vie. Merci au forgeron dieu des forgerons et des paysans. Merci à Nantosuelte déesse du foyer. Merci à la déesse de la guérison Sirona et au dieu de la guérison Grannos.

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Seigneurdirige |
Eglise du Christ de Clermon... |
Habitants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournée FJ en Bretagne
| Jeanstune38
| Blog de Pierre-Yves LENOBLE