14 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

prévention sur le risque celte gaulois identitaire

Europe

Dans le milieu paien, il est un risque, celui de l’assimilation de la civilisation celtique avec une forme identitaire moderne. Le paganisme ne doit pas servir une cause identitaire qui se repli sur lui-même et se coupe des autres, mais doit être une spiritualité dont la pratique ancestrale  est différente des pratiques ancestrales des autres peuples, tout en vivant ensemble dans ce monde que l’on partage. Dans la réalité, l’histoire fut un réseau d’échange commercial et technique non seulement entre les populations d’Europe, mais aussi entre Orient et Occident.

 

Un rappel sur l’histoire est donc nécessaire pour prévenir du risque celtique ou gaulois identitaire, car personne ne peut aujourd’hui se revendiquer celte ou gaulois à cent pour cent, mais il y a deux mille cinq cent ans les brassages furent fréquents et déjà à l’époque de la tène, nul n’aurait pu se dire cent pour cent romain, grec, celte ou carthaginois.

 

Le lieu de Hallstatt, lieu de passage alpin et lieu d’extraction du sel pour les besoins indispensables des populations devant conserver leurs aliments, fut le croisement des civilisations lesquels allèrent devenir romaines, grecques et celtes. Mais avant tout, les grecs avaient leurs disparités entre athéniens, lacédémoniens, spartes, macédoniens, jusqu’à avoir aussi des calendriers différents. Les romains étaient voisins des Etrusques et même des celtes de la plaine du Pô. Aussi la Sicile se fut déjà partagée puis disputée entre la Grèce, les phéniciens, les carthaginois et les romains. De la Sicile vient la Trinacria, désignant l’Asie, l’Afrique, l’Europe, lequel symbole s’est propagé dans les monnaies de l’époque, et que l’on utilise aujourd’hui en triskel. La méditerranée, mer redoutable mais reliant les civilisations, fut la cause des guerres puniques entre Rome et Carthage. le carthaginois Hannibal, venant de Numidie soit d’Afrique du nord, et traversant les Pyrénées et les Alpes pour attendre Rome, eut été aidé en cela par les populations celtiques qu’il rencontrait. Et lesquels celtes se furent joint aux numides d’Afrique du nord pour participer à ce périple.

 

Les interactions entre civilisations par la voie du commerce et de la navigation, ouvrit d’abord l’Europe à l’agriculture en – 4000, et surtout la culture de la céréale, laquelle avait commencé en Mésopotamie. Les phéniciens, par leur écriture, allaient émerger l’écriture propre aux grecs, puis aux romains, lequel alphabet découle du phénicien. Puis, les grecs s’installant au détroit du Rhône et dans les terres, dispensèrent l’écriture aux populations celtiques locales. Il se peut fort, par ailleurs, que des unions entre grecs et celtes se furent produits, comme se furent produit pour sûr des unions entre grecs et phéniciens. Eut-il été des unions entre celtes et numides durant la guerre punique, cela est aussi probable.

 

En -280 s’est déroulée la grande expédition celtique, une branche celtique vint s’établir dans ce qui est aujourd’hui la Turquie. S’imposant s’abord par la force, l’armée celte fut vaincue mais continua de perdurer dans leur région qu’ils nommèrent la Galatie. Ils vivaient encore en Asie mineure durant leur christianisation et leur assimilation dans la population au Ve siècle. Cela signifie que les celtes ont vécu et côtoyé les populations d’Asie mineure pendant au moins près de sept cent ans. La population galate n’a pas disparue mais s’est incorporée dans l’empire byzantin.

 

Durant longtemps, les échanges commerciaux et techniques entre romains et celtes eurent été pacifiques et prospères. Et ce, jusqu’à la hausse des împots par Rome, laquelle fut la principale cause du soulèvement des populations celtes, avant d’être une question de souveraineté.

Durant la pax romana, lorsque la Gaule, cela dit un ensemble de régions administratives romaines, devint une province romaine, les romains n’ont pas imposé leur panthéon au détriment du panthéon celte, mais ont incorporé le panthéon celte avec le panthéon romain dans les fanums. Ils ont pu le faire ainsi car ces deux religions étaient complémentaires et proches.

On m’eut dit que l’interdiction aux druides de pratiquer, voir leur perte, fut la première opération dont se livrèrent les romains durant la guerre des gaules, afin d’écarter leur pouvoir. En réalité, l’interdiction  aux druides de pratiquer et d’officier fut promulgué par l’empereur Claudius (Claude) près d’un siècle après la guerre des gaules. De par Saint Eloi, nous savons que les druides officiaient encore au VII ème siècle au delà du Rhin.

 

La Gaule, ou plutôt les Gaules, furent des délimitations romaines administratives inventées par les romains. Aquitaine des Pyrénées à la Garonne, celtique ou chevelue de la garonne à la seine, Narbonaise de la région du Rhône aux Alpes, Belgique de la seine au Rhin. Puis, après le Rhin fut inventée et délimitée une autre région, la Germanie. En réalité, les populations des Gaules et de la Germanie étaient des tribus distinctes et se désignant par leur noms de tribus, mais proches de culture, de religion et parfois de langue. Entre eux existaient des alliances ou des hostilités, ils délimitaient leurs territoire en fonction de leur tribu. Ces tribus se déplaçaient, échangeaient, commerçaient. Il est fort probable que des unions entre romains et celtes se furent produits avant la pax romana et avant les premières révoltes, lorsque les celtes et les romains prospéraient ensemble. Après avoir utilisé l’alphabet grec, les celtes ont utilisé l’alphabet latin pour écrire dans la langue locale, comme sur le calendrier de Coligny.

 

Les civilisations ne prospèrent que par l’ouverture et l’échange, c’est ainsi que les civilisations complémentaires ont connu le sel pour conserver les aliments, le métal pour fabriquer des outils, l’écriture, les céréales, les réseaux maritimes et terrestres. Nous devons à ces échanges permanents le monde développé que nous connaissons aujourd’hui, et toute la diversité génétique des individus dans une histoire aussi étendue de l’humanité.

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Seigneurdirige |
Eglise du Christ de Clermon... |
Habitants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournée FJ en Bretagne
| Jeanstune38
| Blog de Pierre-Yves LENOBLE