27 février 2018 ~ 8 Commentaires

Credimaros, Credima

En dehors des fonctions sacerdotales de Druide, barde ou Vate, il est une appellation nommant les croyants, ils sont Credimaroi. On dit Credimaros pour un homme et Credimara pour une femme. Ce mot provient de l’Irlandais Credim, ainsi que du gallois Crediniwr. Cependant, et bien que le mot ne soit guère utilisé, le croyant peut se nommer Credo-uiros, l’homme qui croit, mot se disant Kredour en Breton et Credwr en Gallois.

Les credimaroi ne sont pas soumis aux règles druidiques mais ils observent les célébrations et honorent les divinités de leur propre volonté. Le druide est le représentant religieux, il peut être un référent spirituel et avoir pour rôle de conseiller et de guider.

La spiritualité celtique ancienne est nommée Credima, mot signifiant la croyance, il se dit Kredenn en Breton et Creideamh en Irlandais. Le mot druidisme n’est point utilisé car il signifierait la religion des druides. Or La croyance concerne également les credimaroi pour lesquels les druides sont les représentants spirituels, et auxquels les bardes et les vates complètent les fonctions sacerdotales. Les Credimaroi peuvent un jour aspirer à entrer dans le sacerdoce mais ils n’en sont pas obligés, ils sont libres de leurs actes. Ils peuvent même renoncer à leur devoir sans demander de comptes.

note du 13 / 12 / 2018 : Les mots des langues celtes ont pu être influencés par le latin. Ainsi les mots Kredenn, Credim, credeamh, peuvent avoir pour racine le mot latin Credo, lequel signifie « je crois ». De même que le mot viro signifie homme en latin autant que Uiros le désigne en celtique ancien.

8 Réponses à “Credimaros, Credima”

  1. Veigsidhe Karvgwenn 20 mai 2019 à 12 h 49 min

    Merci pour cette réponse, je vient de la voir, vous m’avez répondu il y a plusieurs mois. Bon faut pas écouter ce que je dit, je râle souvent.
    Je trouve la démarche de traduction pour Païen très intéressent, parce que le terme en Français étymologiquement de « Pagus » un mot latin, c’est quand même bien de chercher dans une autre langue ou source continental.

    On pourrait comme me la confirmé une personne modératrice sur un forum faire un parallèle ou une traduction par:

    Druide = Prêtre
    Druidisme = Prêtrise
    Credima = culte
    Credimaroi = fidèles

    J’ai une amie Druidesse qui a fondée un clairière dans le sud de la France aussi qui est aller chercher dans un livre:

    Credaros : religieux
    Credimacos : adepte, croyant
    Credion : coeur, centre
    Credios : cruel
    Credma : religion
    Credmo : croyance

    Source: le dictionnaire Gaulois Jean-Paul Coudeyrette

    On pourrai ce demander si le mot Français « Credo » ne vient pas du mot « Credaros » ou d’un des autres comme « Credmo » sans le « m »… ?

    C’est intéressent de ce poser des questions la dessus.
    Pour ce qui est du Monde Anglo-Saxon, le plus important c’est le lien avec la terre, les dieux, et les ancêtres. Pour eux on n’est pas obliger de rejoindre un culte pour être Druide. Tout est dans la démarche personnel, bien sur il y a des groupes hiérarchisés.
    Mais … je pense que la pensée n’est pas la même, peut être parce que dans ces pays là le druidisme est reconnue comme religion officiel. ???
    Ou ça coince alors ???
    On peut ce poser la question si cela ne vient pas de l’accord dans la gorsedd?
    En effet le problème semble remonter a 1971 (si je ne me trompe pas de dates) quand un accord fut signé entre les régions du Pays de Galles de la Cornouailles (Anglaise) et la Bretagne, entre ces trois Gorsedd, afin de constituer une sorte de fédération druidique interceltique, pour éliminé les éléments juger étranger a l’héritage Brittonique. Il s’agissait pour les protagonistes de cette «fédération » d’éviter que les rites ne soient déformés par ce qu’ils jugeaient pas conforme a leur pratique. Ce qui a eu pour effet d’exclure les sociétés celtiques, Française (Gauloise) Anglaise et Ecossaise, qui se voyaient a l’époque exclues du Druidisme par manque de celtisation profonde du a des apportes d’héritage divers (Vikings, Francs, Romains, Grecques …)

    Je pense que tenir compte des divers héritages, les Fana / Fanums les petits temples Gallo-Romain ou Britto-Romain de tradition celtique romanisées, et l’héritages d’écrit en partie par Tacite, celui des Druides qui après l’interdiction de l’empereur Claudes sont retrouver vers l’Est en Germanie, mais le chaudron Gunderstrump, ou l’explorateur Phytéas… et bien d’autres. Prendre en compte toute ces sources.

    Du coup actuellement les gens ne s’entendent pas toujours, dans le Druidisme. Et certain abuse peut être un peut. Je vois il y a peut une Grande Druidesse qui vent son livre a tenter de nous contacter mon amie et moi suite a un conférence qu’on a fait ensemble, elle est aller a ça clairière et … ça c’est passer comme ça ce passe hélas trop souvent…
    On devrait plus être a l’écoute des autres et partager ensemble au lieux d’imposer…
    Enfin c’est jamais facile, je vois de mon côté j’ai tenter d’aider des personne mais tu a toujours des gens agressifs…
    Tu est soit un idiots qui ne sais pas se qu’il fait au mieux, soit un goudrou au pire, pour la plupart des personnes. J’arrête les forums de mon côté, puis bon il y a la relève, je veux dire des livres commence a sortir, comme « L’Awen en solitaire » de Joanna Van der Hoeven. J’ai une amie Druidesse de l’Alberta qui m’en parlait, mais on n’avais pas de traduction en Français pour le moment de ce livre. Il vient de sortir en France cette année dans un version en Langue de Molière.
    C’est surement ça la suite logique, surement écrire un livre, quand j’aurais eu mon dernier rituel avec mon amie Druidesse cette été. On verra.
    Apporter ça pierre a l’édifice d’une autre façon.
    Quand a rejoindre un groupe Druidique j’ai fait le chois de ADF (An Druid Fellowship). c’est plus mon optique.

    On vie une drôle d’époque. Alors tenter de recrée un clergé celte c’est bien, mais faut pas perdre de vu l’histoire, les événements sous l’empereur claude sur le continent, St Patrick en Irlande, St Columba en Ecosse, le druidisme est rester a la cours des chefs de clans sous sa forme Bardique, puis Culloden a mit fin a ça avec la défaite des Ecossais face aux Anglais, de toute façon le culte publique a été récupérer par l’église et le Druidisme est devenu quelque chose de marginal. On ne peut pas recrée les anciennes civilisations telles qu’elles étaient, mais on peut se rapprocher de l’esprit. Et il faut des gens comme vous avec votre blog ici ou des livres pour en parler. C’est bien.
    Bon peut être qu’un jour si la France reconnais le statue de religion au même titre que les monothéisme, au Druidisme. Les choses seront éventuellement moins tendu entre les personnes et les groupes? Mais bon quand on regarde l’histoire de la France et le fait de toujours vouloir centralisé les choses. le poid de notre héritage Latin et Chrétien aussi… je ne sais pas… en tout cas je me pose des questions.

    Merci pour votre réponse.

  2. Veigsidhe Karvgwenn 16 octobre 2018 à 18 h 01 min

    Merci beaucoup pour votre réponse. Oui je comprend ça me permet de remettre les chose en place alors.
    Après en Anglais il n’y a pas d’équivalence. Mais pour Païen on dit plutôt « Heathen ».
    J’y vous plus claire. En fait Credimaros est donc un autre terme pour dire Païen.

    • paganismeceltique 17 octobre 2018 à 16 h 35 min

      Oui, le mot credimaros et credima sont des mots reconstruits à partir de mots bretons et insulaires moderne, et désignant le païen spécifiquement propre à la civilisation celte. Je présente ici en particulier des traits de la région gravitant autour de Hallstatt, des Alpes, comprenant les passages vers le Rhône, le Rhin et le Danube. Soit reliant les celtes aux grecs depuis le début de l’âge du fer. Mais je comprends qu’il puisse exister des approches diversifiées, notamment si l’on se rapproche de la Grande Bretagne et l’Irlande. Il existe des diversités païennes, encore aujourd’hui, toutes constituant chaque mosaïques de notre si vaste continent, et toutes se devant respect et union.

    • Bonjour Veigsidhe Karvwenn,
      En lisant de vos écrits sur les forums, j’ai appris que le mot Credima et credimaros pouvaient provenir du latin Credo. Après recherche, il apparait que Credo signifie bien « je crois » en latin, probablement dans la langue latine de l’empire romain mais usité durant l’ère chrétienne. Et que de fait le latin ait pu influencé les langues celtes. Etant souple, et acceptant les remises en causes, j’ai mentionné au bas de l’article cette information non négligeable.
      Je vous remercie pour votre apport au sujet.
      Tasgos

  3. Veigsidhe Karvwenn 17 septembre 2018 à 1 h 13 min

    Bonjour article intéressent mais pourrait on avoir plus d’information, peut être plus sur l’étymologie du mot en « Gaulois » reconstituer, parce que le terme Creideamh en Gaélique vient de l’Eglise Catholique Irlandaise. (pour avoir étudier l’irlandais) Creideamh = « Faith » (la foi) et on le retrouve dans l’expression « creidimh a bheith agat » (avoir la foi) c’est quelque chose qui ne vient pas du Druidisme mais du Christianisme, certes celtique, mais du Christianisme quand même. De plus je me perfectionne en Breton, je prend des cours du soir a St Thégonnec et le terme kredenn vient quand a lui du Breton « kemmañ kredenn » alors ce n’est pas quelque chose qui me surprend, ce n’est pas la premier fois que les Druides New Ageux nous invente un machin farfelu et tente ensuite de nous le faire passer pour séculaire. Bon ça marche avec les simple d’esprit hélas.
    Les Druides Anglais n’utilise pas ce terme, on est tous druide du moment qu’on pratique le druidisme. (j’ai peut être ma réponse, ceci explique cela)
    Mais je me demande si le terme Credimaroi est vraiment new age ou si il y a quelque chose de plus ancien en dessous, ce serai possible, comme le Français a précéder des langues vernaculaire de nos territoires Français. En tant que philologue je me pose la question???

    • Merci Veigsidhe Karvwenn pour vos observations.
      Pour être tout à fait sincère, j’ai utilisé l’outil de translate.google.fr ou de Freelang. Je sais que de part votre famille et votre lignée vous connaissez d’avantage le monde insulaire.
      Les mots credimaros et Credima ont été reconstitués d’après les mots Kredenn et credeamh, à ma connaissance il n’y a aucune épigraphe ancienne mentionnant le mot credimaros. J’ignorais tout à fait au sujet des mots bretons, gaéliques et irlandais, qu’il s’agisse déjà de mots récents dans l’histoire insulaire chrétienne. Les mots credimaros et credimara ainsi reconstruits ont pour fonction de reconnaître la qualité de païen à une personne ne faisant point partie d’un sacerdoce. Car comme aux temps passés, les paysans pratiquaient les rituels et observaient la piété sans être druides, mais le druide était le représentant spirituel des hameaux. Si toutefois les anglais considèrent les paiens comme étant druides de par la pratique, cela règle la question, tandis qu’en France il était demandé au participant de devenir mabinogion pour être reconnu dans une clairière, c’est à dire d’entamer un parcours dans le sacerdoce. Certains rituels en France excluent aussi les paiens qui ne sont pas druides, et lesquels paîens non membres du sacerdoce suivent le rituels en dehors du nemeton.

      • Veigsidhe Karvgwenn 20 mai 2019 à 12 h 50 min

        Merci pour cette réponse, je vient de la voir, vous m’avez répondu il y a plusieurs mois. Bon faut pas écouter ce que je dit, je râle souvent.
        Je trouve la démarche de traduction pour Païen très intéressent, parce que le terme en Français étymologiquement de « Pagus » un mot latin, c’est quand même bien de chercher dans une autre langue ou source continental.

        On pourrait comme me la confirmé une personne modératrice sur un forum faire un parallèle ou une traduction par:

        Druide = Prêtre
        Druidisme = Prêtrise
        Credima = culte
        Credimaroi = fidèles

        J’ai une amie Druidesse qui a fondée un clairière dans le sud de la France aussi qui est aller chercher dans un livre:

        Credaros : religieux
        Credimacos : adepte, croyant
        Credion : coeur, centre
        Credios : cruel
        Credma : religion
        Credmo : croyance

        Source: le dictionnaire Gaulois Jean-Paul Coudeyrette

        On pourrai ce demander si le mot Français « Credo » ne vient pas du mot « Credaros » ou d’un des autres comme « Credmo » sans le « m »… ?

        C’est intéressent de ce poser des questions la dessus.
        Pour ce qui est du Monde Anglo-Saxon, le plus important c’est le lien avec la terre, les dieux, et les ancêtres. Pour eux on n’est pas obliger de rejoindre un culte pour être Druide. Tout est dans la démarche personnel, bien sur il y a des groupes hiérarchisés.
        Mais … je pense que la pensée n’est pas la même, peut être parce que dans ces pays là le druidisme est reconnue comme religion officiel. ???
        Ou ça coince alors ???
        On peut ce poser la question si cela ne vient pas de l’accord dans la gorsedd?
        En effet le problème semble remonter a 1971 (si je ne me trompe pas de dates) quand un accord fut signé entre les régions du Pays de Galles de la Cornouailles (Anglaise) et la Bretagne, entre ces trois Gorsedd, afin de constituer une sorte de fédération druidique interceltique, pour éliminé les éléments juger étranger a l’héritage Brittonique. Il s’agissait pour les protagonistes de cette «fédération » d’éviter que les rites ne soient déformés par ce qu’ils jugeaient pas conforme a leur pratique. Ce qui a eu pour effet d’exclure les sociétés celtiques, Française (Gauloise) Anglaise et Ecossaise, qui se voyaient a l’époque exclues du Druidisme par manque de celtisation profonde du a des apportes d’héritage divers (Vikings, Francs, Romains, Grecques …)

        Je pense que tenir compte des divers héritages, les Fana / Fanums les petits temples Gallo-Romain ou Britto-Romain de tradition celtique romanisées, et l’héritages d’écrit en partie par Tacite, celui des Druides qui après l’interdiction de l’empereur Claudes sont retrouver vers l’Est en Germanie, mais le chaudron Gunderstrump, ou l’explorateur Phytéas… et bien d’autres. Prendre en compte toute ces sources.

        Du coup actuellement les gens ne s’entendent pas toujours, dans le Druidisme. Et certain abuse peut être un peut. Je vois il y a peut une Grande Druidesse qui vent son livre a tenter de nous contacter mon amie et moi suite a un conférence qu’on a fait ensemble, elle est aller a ça clairière et … ça c’est passer comme ça ce passe hélas trop souvent…
        On devrait plus être a l’écoute des autres et partager ensemble au lieux d’imposer…
        Enfin c’est jamais facile, je vois de mon côté j’ai tenter d’aider des personne mais tu a toujours des gens agressifs…
        Tu est soit un idiots qui ne sais pas se qu’il fait au mieux, soit un goudrou au pire, pour la plupart des personnes. J’arrête les forums de mon côté, puis bon il y a la relève, je veux dire des livres commence a sortir, comme « L’Awen en solitaire » de Joanna Van der Hoeven. J’ai une amie Druidesse de l’Alberta qui m’en parlait, mais on n’avais pas de traduction en Français pour le moment de ce livre. Il vient de sortir en France cette année dans un version en Langue de Molière.
        C’est surement ça la suite logique, surement écrire un livre, quand j’aurais eu mon dernier rituel avec mon amie Druidesse cette été. On verra.
        Apporter ça pierre a l’édifice d’une autre façon.
        Quand a rejoindre un groupe Druidique j’ai fait le chois de ADF (An Druid Fellowship). c’est plus mon optique.

        On vie une drôle d’époque. Alors tenter de recrée un clergé celte c’est bien, mais faut pas perdre de vu l’histoire, les événements sous l’empereur claude sur le continent, St Patrick en Irlande, St Columba en Ecosse, le druidisme est rester a la cours des chefs de clans sous sa forme Bardique, puis Culloden a mit fin a ça avec la défaite des Ecossais face aux Anglais, de toute façon le culte publique a été récupérer par l’église et le Druidisme est devenu quelque chose de marginal. On ne peut pas recrée les anciennes civilisations telles qu’elles étaient, mais on peut se rapprocher de l’esprit. Et il faut des gens comme vous avec votre blog ici ou des livres pour en parler. C’est bien.
        Bon peut être qu’un jour si la France reconnais le statue de religion au même titre que les monothéisme, au Druidisme. Les choses seront éventuellement moins tendu entre les personnes et les groupes? Mais bon quand on regarde l’histoire de la France et le fait de toujours vouloir centralisé les choses. le poid de notre héritage Latin et Chrétien aussi… je ne sais pas… en tout cas je me pose des questions.

        Merci pour votre réponse.

        • paganismeceltique 20 mai 2019 à 15 h 36 min

          Bonjour Veigsidhe Karvgwen,
          Vos propos sont constructifs, cela m’aide. Mes sources d’inspirations sont les récits greco-romains mais aussi ceux des premiers missionnaires chrétiens tout aussi instructifs. Ainsi que les inscriptions et sculptures. Je m’intéresse aussi à la manière dont le monde druidique est perçu dans les pays anglo-saxon. La mentalité française est très conservatrice, les anglais ont toujours été les précurseurs d’un monde nouveau avec le yéyé, les incredibles edibles, les monthy python, toujours prets à bousculer les habitudes et c’est aussi positif.
          Vous avez donc adhéré au An Druid Fellowship, la curiosité me pousse à me renseigner sur cette clairière.
          Etant une personne très souple et remettant facilement en question une idée reçue, je remets en question le reconstructionisme druidique avec le mois de Samonios, qui est le début de l’été pour les uns et le début de la période sombre pour les autres. Mais mon avis est que le rapprochement entre Samain et Samonios fut maladroit, ils n’ont par ailleurs pas la même signification. De fait, j’ai présenté ces deux calendrier semblables de mois mais différents de temps. J’ai aussi présenté l’Irlande et Saint Patrick, dont la biographie apporte un éclairage discret sur les premiers Irlandais, adorateurs des divinités et du soleil, sacrifiant avec du miel, vivant de l’élevage des troupeaux.
          Je tente surtout d’apporter le plus d’informations vérifiables avec sources, et tangibles, lesquelles peuvent toujours être modifiés pour être au plus juste de la réalité. Have fun :)


Répondre à paganismeceltique

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Seigneurdirige |
Eglise du Christ de Clermon... |
Habitants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournée FJ en Bretagne
| Jeanstune38
| Blog de Pierre-Yves LENOBLE