24 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

Hercules

Hercules, ou Heracles, fils de Hera et de Zeus, est attesté dans la culture celte tant par les écrits témoins que par les artefacts archéologiques comme ceux retrouvé sur le temple de Donon dans les Vosges.

Dans la mythologie grecque, Heracles est le fruit de l’Union entre le dieu céleste Zeus (Jevs) et la femme d’un roi, laquelle est nommée Alcmène. Hera, épouse de Zeus et déesse du foyer, se montre jalouse et de colère, elle envoie des serpents afin de tuer le jeune enfant. Mais celui-ci, dans une candeur naturelle et une force inhabituelle, parvient à tuer ces serpents. C’est alors que Hera, fière de cet enfant ayant su déjouer son piège, le nomme Heracles, signifiant à la gloire de Hera. 

Indicipliné, Heracles est écarté de la cour du roi dans son jeune âge, et devient berger. Ayant su qu’un lion attaque les troupeaux des bergers, il combat le lion avec un gourdin en bois d’olivier, et se pare de la fourrure du lion. Il sera dès lors représenté ainsi et mènera de nombreux exploits.

Le mythe de Heracles a été reprise par les romains lesquels le nommèrent Hercules. Les Celtes, dont les dits gaulois et les dits germains, ont également honoré Hercules, Ce héros est relaté comme un être mi-dieu mi-homme, dont l’incarnation avait pour conséquence d’aider les humains directement dans leur société et parmi eux. Cela nous rappelle d’une certaines manière l’immaculé conception de Jesus à travers Marie et fils du Seigneur, ce fils étant pour les chrétiens, mi-dieu et mi-homme. Ou plutôt dieu incarné en homme pour aider les humains directement avec eux.

Diodore de Sicile écrit à ce sujet, au livre XVIII, la légende suivante «  On raconte qu’autrefois, un roi fameux de la Celtique avait une fille d’une taille et d’une beauté extraordinaires. Cette princesse, que ces avantages rendaient très fière, ne jugea digne d’elle aucun de ceux qui la recherchaient. Hercule, qui faisait la guerre  à Géryon, s’était pour lors arrêté dans la Celtique, où il bâtissait la ville d’Alésia. La princesse ayant vu que ce Héros surpassait le commun des hommes, autant par la noblesse de sa figure et par la grandeur de sa taille que par ton courage, elle fut éprise d’un violent amour pour lui et ses parents y consentant avec joie, elle reçut Hercule dans son lit. De cette union naquit un fils nommé Galatès, qui fut supérieur à tous les habitants de ce pays par sa force et par ses vertus. Quand il eut atteint l’âge d’homme, il monta sur le trône de ses pères. Il augmenta son royaume de plusieurs états voisins et il s’acquit beaucoup de réputation à la guerre. Enfin, il donna à ses sujets le nom de Galates et au pays de sa domination celui de Galatie ou de Gaule« .

Ici, Hercules a bâti une des villes les plus importantes, et probablement des plus anciennes, soit Alesia. Le fils de Hercules et d’une princesse devint roi, il se nommait Galatès, fonda et agrandit la Galatie, et les habitants furent les galates. La Galatie semble être un mot équivalent à la région ayant été appelé les Gaules. Tandis que la dénomination de Galates se rapproche des mot keltoi et Celtae, autres noms désignant les celtes.

Tacite, décrivant la région Est Rhin nommée Germanie, certifie la présence de Hercules dans la culture locale « Ils apaisent Hercules et Mars par des offrandes moins barbares« , ainsi que « On prétend aussi qu’ils ont eu leur Hercule, et de tous les héros c’est le premier qu’ils chantent avant d’aller au combat« .

Bien que Smetrius, ou Smertrios, eut été apposé à Mars (Marti), le bas relief du pilier des nautes mentionnant Smer, et montrant un homme portant une massue face à un serpent, peut aussi illustrer Heracles.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Seigneurdirige |
Eglise du Christ de Clermon... |
Habitants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournée FJ en Bretagne
| Jeanstune38
| Blog de Pierre-Yves LENOBLE