04 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

les voies de communications

SUNP2038 - Copie

Les civilisations de l’antiquité n’étaient pas enclavées ni fermées sur elles-mêmes. Elles étaient sans cesse en communication par le commerce et la diplomatie politique. 

Le début de l’âge du fer vers – 800 a sonné comme un nouveau souffle sur le monde méditerranéen, avec les créations simultanées des villes comme Rome, Delphes, Athènes, Carthage. Bien que la méditerranée soit une mer dangereuse et imprévisible, le commerce prospéra, et avec elle, le partage des philosophies, des sciences, des arts et des techniques. C’est ainsi que l’écriture phénicienne déclina par les écritures latines et grecques. Les celtes à leur tour utilisèrent l’alphabet grec puis l’alphabet latin.

Les autres voies de communications entre les civilisations de l’Europe et de la Méditerranée furent les fleuves, notamment le Danube traversant les contrées dites de Thracie, de Dacie, longeant les Alpes par la dite Germanie. Vers – 280, durant la grande expedition, une partie des celtes se déplacèrent vers l’orient en longeant le Danube. Le Rhône, à l’aval duquel se furent créé des comptoirs grecs, et la créations de villes comme Masallia (Marseille) vers – 600. La Saône touche de Rhône à l’emplacement de la ville de Lugdunum (Lyon) ville dans laquelle fut érigée le sanctuaire des trois Gaules et dans lequel se réunissaient au mois d’aout une délégation nommée le Conseil des Gaules. La Saône coule du mont beuvray, au sommet duquel se dressait l’oppidum de Bibracte, tandis que non loin coule la source de la Seine en terre Sequane et sur laquelle était vénérée la déesse Sequana. La Seine traversait une grande partie des Gaules pour se jeter dans la manche face à l’île de Bretagne, la ville de Lutecia (Paris) fut bâtie sur ses rives. Aux rives de la Garonne, prenant sa source dans les Pyrénées et se jetant dans l’Atlantique, fut érigée la ville de Tolosa (Toulouse). Les grandes cités se sont bâties sur les ports clefs ou des grands axes fluviaux.

Un autre fleuve important fut le Rhin, lequel prends sa sources dans les hautes montagnes Helvètes, et se jette dans la mer du nord en terre dite germanique.

Les Fleuves et les montagnes ont servi de frontières pour l’administration romaine, délimitant la Gaule Aquitaine des Pyrénées à la Garonne, la Gaule Narbonnaise des Alpes versant ouest au Rhône, englobant une partie méridionale. La Gaule Celtique ou Chevelue de la Garonne et du Rhône jusqu’à la Seine. La Gaule Belgique de la Seine au Rhin. La Germanie à partir du Rhin et sa partie est.

Les frontières entre les civilisations étaient assez floues et il existait des zones tampon entre les mondes celtes, romains et grecs. Le monde celte descendaient dans la gaule transalpine, soit en Italie du nord, à la frontière de l’Étrurie, le pays étrusque, une région aux portes de l’empire romain. Pres de la Grèce, des civilisations ayant formé la Grèce, le monde celte touchait la Pannonie et l’Illyrie.

Il n’est guère étonnant, en voyant une telle configuration, que les civilisations de l’antiquité aient eu de tels traits communs bien que chacune singulière, et que chacun apportât à l’autre ses savoirs, ses philosophies, ses arts, et ses fabrications locales.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Seigneurdirige |
Eglise du Christ de Clermon... |
Habitants |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournée FJ en Bretagne
| Jeanstune38
| Blog de Pierre-Yves LENOBLE